Entendre la parole des personnes âgées à travers l’engagement citoyen

Il est temps pour moi de vous révéler un autre de mes doux rêves (en plus de ceux d’avoir des personnes âgées épanouies dans leur fin de vie, une alimentation correcte en EHPAD, de voir fleurir des lieux de mixage intergénérationnels, de voir des gouvernements enfin prendre la mesure de l’enjeu du réchauffement climatique, ou de croiser une licorne, bref, je m’égare…) : voir mes concitoyen.nes reprendre possession de la vie politique au sens noble du terme.

Après l’année 2019 marquée par un regain de participation citoyenne au travers du grand débat national, les électeurs.trices semblent aspirer à davantage de transparence et d’inclusion dans les instances politiques, à commencer par celles qu’ils.elles fréquentent au quotidien : les élu.es municipaux.

L’année 2020 sera une année électorale : les 15 et 22 mars prochains, les français.es , ainsi que les habitants de la commune ressortissants de l’Union Européenne, éliront leurs nouveaux maires ainsi que leurs conseiller.es municipaux.

Quel rapport avec la gérontologie me direz-vous ?

Si vous avez lu quelques-uns de mes articles, notamment celui-ci, vous savez combien je suis attachée au lien social. Le vrai, celui qui fait qu’on se parle, qu’on se touche au sens propre comme au figuré.

Et quelle échelle semble mieux adaptée à l’inclusion, à l’échange entre les générations que celle de la commune, voire de l’intercommunalité ?

Le vieillissement de la population est un enjeu national mais également local : logement, santé, mobilité… Autant de compétences relevant des instances communales et intercommunales…

Ainsi, je milite activement pour la participation de tous, mais plus particulièrement des personnes âgées au sujet de toutes ces problématiques qui les concernent.
Qui mieux que les personnes âgées pour savoir si un service de portage de repas leur serait bénéfique ?
Qui mieux que les personnes âgées pour identifier les difficultés de mobilité, pour se rendre dans les services publics par exemple ?

Qui mieux que les personnes âgées pour savoir quels sont leurs besoins ???

Nous sommes tous expert.es de notre vie. Les personnes âgées sont expert.es de leur vieillissement : leur parole est un enseignement dont les élu.es doivent tenir compte.

Comment inclure les personnes âgées ?

De fait de leur statut de retraité.es, majoritairement , les personnes âgées sont déjà présentes et actives sur leurs territoires : que ce soit en tant que bénévoles en association ou bien en tant qu’élu.es.
Le défi consiste à donner la parole aux autres.

Il existe des moyens dont peuvent disposer les communes !
– créer des commissions municipales ouvertes à toutes et à tous. La commission des affaires sociales ne pourra qu’être ravie d’avoir l’apport de ses bénéficiaires eux-mêmes ;
– instaurer un budget participatif. Ainsi, des actions pourront émerger contre l’isolement par exemple ;
– donner la possibilité aux citoyen.nes de s’exprimer par la possibilité d’un référendum d’initiative citoyenne local ;
– créer des conseils de quartier : ces conseils favorisent le lien social, et permettent à des personnes plus discrètes d’exprimer leurs besoins ;
– proposer aux personnes à mobilité réduite des moyens de transports pour se rendre aux conseils municipaux ou aux commissions ;
– et tellement d’autres !

Au niveau de l’intercommunalité, malgré leur mise à mal par la nouvelle loi Engagement et Proximité, les Conseils de Développement jouent ce rôle de brassage de population désireuse de s’engager sur leur territoire. La parole des « anciens » que ce soit pour partager leur expérience ou mettre l’accent sur leurs envies, est primordiale. Encore faudrait-il que cette instance soit connue, et que les personnes âgées aient la possibilité de s’y rendre…

Nous avons tous un rôle à jouer dans le présent et l’avenir de notre « Cité ».

Œuvrer pour le bien-être de nos séniors c’est œuvrer pour notre propre bien être futur.

Je vous invite donc à bien regarder les programmes de vos candidat.es , à les interpeller, ou même à vous présenter, à être force de proposition !
Je vous conseille également de parler de ces possibilités aux personnes âgées de votre entourage, ou même à relayer leurs paroles aux élu.es…

N’hésitez pas à visiter le site de l’excellente association Citoyennnage qui regroupe les problématiques que je traite ici.

Vous l’aurez compris, cet article est à la croisée de deux de mes engagements : la gérontologie et l’engagement citoyen.  Mais en cette période mouvementée socialement au sujet de la réforme des retraites, il m’a paru indispensable de rappeler que nous avons des moyens d’agir et d’entendre la parole de toutes et tous, y compris nos aîné.es.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *